Inscription
Formulaire Bibdoc 2018 à venir
Contacts
Contacter Bibdoc37

Atelier Canopé de Tours
02 47 60 17 00
ou
DDLLP
02 47 54 74 02

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

QRcode Bibdoc 37

Partenaires
Recherche

Regards croisés : bibliothèques virtuelles, usages réels

mardi 07 avril 2009

Le programme [.pdf]

Maison des sports de Touraine 

 

 

Horaires :

Accueil 9h00
Conférence du matin 9h30-10h30 (D. Lahary) - 45 min. de conférence puis questions
Sujet de la conférence : Contextes des bibliothèques virtuelles aujourd'hui
Ateliers 10h45-11h45
 
Ateliers (suite) 14h00-15h00
Conférence 15h15-16h15 (J.-P. Accart) - 45 min. de conférence puis questions
Sujet de la conférence : Usages du numérique en bibliothèque
Table ronde 16h15 - 17h15 
Conclusion 17h30-18h

Les deux conférenciers seront Dominique Lahary, directeur de la bibliothèque départementale du Val d'Oise et Jean-Philippe Accart , directeur des bibliothèques scientifiques de l'Université de Genève.

Dominique Lahary questionne fréquemment le concept de bibliothèque virtuelle et l'essentiel de ses écrits sont sur son site professionnel .

Jean-Philippe Accart est l'auteur des services de référence : du présentiel au virtuel. Ed. du Cercle de la Librairie , 2008 et du métier de documentaliste , rééd. 2008 chez le même éditeur. [Les ouvrages de J-P Accart].

La place du professionnel de l’information s’est modifiée par rapport à l’environnement numérique actuel, et ce, à plusieurs niveaux et à plusieurs étapes du traitement et de la diffusion de l’information : elle devient de plus en plus centrale car il est présent à chaque étape. Plutôt que d’un nouveau rôle du professionnel, il s’agit d’une extension de ses compétences et aptitudes à gérer l’information. Plusieurs aspects de l’environnement numérique actuel sont pris en exemple dans cette intervention : la numérisation, les archives ouvertes, la référence virtuelle ou l’apprentissage à distance. La relation de service avec l’utilisateur devient alors de plus en plus virtuelle.